Actualités: Liste des titres      

"lieu de loisirs pour mettre à l'aise tous les visiteurs" !!!

2011-07-16

L’été à Sidi Bel Abbès


Des festivités et des sorties au lac de Sidi Mohamed Ben Ali et à El Attouche



«Le Petit Paris» cette ville dont l’archite-cture a ébloui Napoléon III est au rendez-vous chaque saison estivale avec de grandes manifestations culturelles qui reviennent chaque année, comme le festival de la chanson rai du 2 juillet au 7 du même mois, animé par des stars algériennes, et qui sera suivi juste après par le festival international de danses populaires, avec la participation de plusieurs troupes européennes et africaines.

Le public bélabessien s’est habitué à se rendre au théâtre de verdure du quartier Sakia El Hamra, passant par le théâtre régional de Sidi bel Abbès, situé au cœur de la ville. Juste en face, se trouve la place Carnot célèbre par son kiosque musical et réaménagée récemment comme espace réservé aux festivités programmées pour cette saison estivale. Pour le grand faubourg de Sidi Djilali, la placette publique Wiam est le point de rencontre de tous les habitants de ce grand quartier de plus de 6000 âmes, sur un espace de deux hectares, et profitent d’une ambiance particulière ; dès le coucher du soleil, l’ensemble des familles commencent à occuper les tables des glaciers le long de la placette pendant que les enfants s’intéressent aux aires de jeux disponibles.

Un site touristique très particulier
Dans la journée ou même tard le soir, notamment les week-ends, une frange de la population préfère passer beaucoup plus de temps près de l’étendue d’eau de 25 hectares. Un site qui attire durant toute l’année un nombre important d’estivants et autres visiteurs qui viennent des quatre coins de la wilaya, et mêmes des villes limitrophes, et surtout les fans de la pêche qui passent des heures et des heures sur les bords de ce lac.

Et pour apporter à ce site touristique plus d’attrait, des travaux importants ont été récemment lancés, pour la réalisation de différentes infrastructures de base, à savoir l’assainissement, la moyenne tension du réseau d’électricité pour assurer l’éclairage public, des travaux de bitumage, et une route à double voie reliant le lac à l’autoroute Est-Ouest pour faciliter l’accès aux visiteurs. Des travaux dont certains sont en cours d’achèvement,

alors que d’autres sont déjà achevés. L’engagement a été fait par le wali de Sidi bel Abbès de limiter le délai des travaux importants au début du mois de juillet en attendant le lancement d’autres projets de création de lieu de loisirs pour mettre à l’aise tous les visiteurs. Un investissement d’un montant de 40 milliards de

centimes est réservé à la réalisation d’une salle polyvalente, un terrain de bowling, deux stades matéco, un théâtre de verdure, outre des travaux d’aménagement qui toucheront une bonne partie du terrain pour la création de kiosques, magasins et mur de clôture, des infrastructures pour

le bien-être des visiteurs, qui ajouteront un plus à la ville, notamment au secteur du tourisme. Par ailleurs, deux projets ambitieux lancés dans le cadre de l’Ansej ont été retenus, le premier cible les jeux aquatiques et le deuxième projette la création d’un espace pour sports équestres.

Un lieu de détente et de distraction
El attouche, situé au mont de Tessala, cette petite chaîne de montagne qui s’étend du sud-ouest au nord-est, constitue un trait d’union entre les monts de Sebaâ Chioukh à l’ouest et les monts des Ouled Alia à l’est.

Un véritable tampon naturel qui attire à longueur d’année des milliers de visiteurs locaux et d’autres qui viennent des villes voisines. En été, les gens préfèrent venir organiser des pique-niques en famille, humer l’air pur dégagé par cette montagne, et se rafraîchir de temps à autre de la source d’El Attouche,

d’où coule une eau douce et très légère dont on ne peut se rassasier. Jadis, et d’après un travail de recherche, ce site historique était habité très tôt par les populations berbères qui ont trouvé là gîte, nourriture et les eaux qui leur manquaient. Aujourd’hui, c’est un refuge pour la quasi-totalité de la population locale, notamment en saison estivale. De par sa position géographique et sa richesse naturelle,

ce site extraordinaire mérite d’être mieux exploité. Le projet de réalisation de la station climatique, s’il venait à être réalisé, apportera un plus à la wilaya de Sidi bel Abbès, de même que la réalisation d’un téléphérique reliant les monts de Tessala El Attouche au lac de Sidi Mohamed Ben Ali qui refait surface après plus d’une dizaine d’années de léthargie.


S. D.            Le Temps d'Algérie

Actualités: Liste des titres