Actualités: Liste des titres      

Nouvelles de Sidi Bel-Abbès, Transport ferroviaire : un futur pôle d’échanges

2018-03-25

Un grand réseau ferroviaire s’est développé assurément au gré de grands projets structurants au niveau de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, pour ériger cette région en un pôle d’échanges et participer à la consolidation des fondements d’une infrastructure de base incitative à l’investissement productif, si on sait évidemment valoriser ces équipements et mettre à profit l’introduction de ce moyen de transport appelé à assurer des liaisons jusqu’aux zones des Hauts Plateaux et du grand Sud, et à favoriser l’expansion commerciale ou économique.

Oran-Bechar via Sidi-Bel-Abbes, Sidi-Bel-Abbes-Saida via Tabia et prochainement la ligne à grande vitesse Oued Tlelat-Tlemcen en passant par la cité de la Mekkerra en attendant la future voie reliant aussi Sidi-Bel-Abbes-Ain Temouchent dont les études semblent être engagées, une toile d’araignée s’est tissée pour faciliter les échanges et donner de l’intensité à un secteur stratégique qui est le transport sur rail notamment .Une extension et une modernisation d’un réseau qui ont valorisé la position géographique de cette wilaya qui est considérée comme la plaque tournante de l’Ouest ou encore comme un véritable carrefour de transit. Un réseau devant sûrement offrir des opportunités d’investissements considérables dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie et du tourisme….
C’est d’abord la grande ligne reliant Oran-Bechar via Sidi-Bel-Abbès qui fut la première opération structurante car menant jusqu’au grand Sud du pays en traversant beaucoup de régions et sillonnant la steppe comme pour défraichir ces grandes superficies et baliser la voie à l’investissement dans l’agriculture et l’élevage ; mais également dans le domaine agricole et touristique au vu des paysages panoramiques à explorer et à rentabiliser. Une telle action fut soutenue par l’initiation du programme des hauts plateaux résidant dans la liaison Sidi-Bel-Abbes –Saïda via la commune de Moulay Slissen.

Une liaison de 120 km déjà opérationnelle

Une liaison sur 120 km est déjà opérante avec des effets certains sur cette zone à la suite de la construction de deux gares ferroviaires, voyageurs et marchandises, de dépôts et des ateliers de maintenance respectivement à Moulay Slissen et à Telagh. «À la faveur de ce vaste programme de développement des infrastructures de transport, Sidi-Bel-Abbes s’est taillée la part du lion compte tenu de sa position géographique pour bénéficier de projets structurants en la matière et relancer l’activité socio-économique de la partie du Sud en particulier. Un équilibre entre les zones s’est opéré vraiment pour permettre une promotion harmonieuse de cette région… », nous confiait le directeur des transports de la wilaya avant de préciser que cette voie permettra de renforcer la rocade des hauts plateaux devant atteindre à terme 1160 km et assurer la jonction entre Sidi-Bel-Abbes et Tebessa, cet autre pôle d’échange de l’Est du pays.

Pour la rocade Nord, la double voie électrifiée Oued Tlélat - Tlemcen via Sidi Bel-Abbès

S’étalant sur 200 km, elle est en cours de réalisation avec un taux d’avancement dépassant les
75%. Sa réception est prévue en 2019 avec en plus un système de signalisation et d’alerte de dernière génération. Aussi, il a été procédé à la réhabilitation de la ligne Tabia-Redjeme Demouche, une voie de 75 km autrefois exploitée pour le transport de l’ALFA et enfin, un important projet en études figure dans ce programme d’équipement du secteur des transports. Il s’agit de la voie Sidi-Bel-Abbes-Aïn Temouchent devant assurer une liaison portuaire puisqu’elle reliera également Beni Saf dans la perspective de booster les échanges commerciaux entre les wilayate. Toute une stratégie est mise en œuvre pour le développement et la modernisation de ce secteur dans une région dont les représentants sont sommés d’accompagner sa mutation, de s’impliquer dans l’exploitation de ses ressources et potentialités et s’investir dans la promotion de son économie. Son futur statut de pôle d’échanges a ces exigences, notamment faire valoir un
esprit de management et un sens de coordination avec les gestionnaires des wilayate limitrophes pour la perfection de l’œuvre et l’optimisation des investissements…

La justesse d’un choix

La modernisation des lignes de chemin de fer et l’extension d’un réseau ferroviaire ne sont guère de vains mots pour assister aujourd’hui au gré de l’initiation d’imposants et structurants projets à une reconfiguration de tout le paysage national et percevoir une accession aux endroits souvent les plus reculés du pays, à l’Est comme à l’Ouest, au Nord comme au Sud. Avec cet intérêt accordé aux zones des hauts plateaux, l’œuvre consistante peut
participer concrètement à la consolidation d’une infrastructure de base instaurée et à la matérialisation du développement durable. Le choix qui émane d’une volonté politique s’avère judicieux et repose sur les concluantes expériences tentées ça et là à l’image de celle de la première puissance du monde, l’Amérique qui a connu un boom économique dans les années 40 à la suite particulièrement du développement du rail où plus de 80.000 km ont été réalisés facilitant le transport des matières premières et des voyageurs.
Une véritable révolution d’ailleurs s’est déclenchée attribuant de l’efficacité et de la rigueur, de la performance et de la rentabilité à une économie qui se voulait concurrente. Un objectif de 12.500 km de linéaire a été assigné sur le plan national pour promouvoir ce moyen de transport le plus rassurant et le plus efficace à la fois. Dans le schéma directeur général élaboré pour assurer des liaisons tous azimuts, Sidi-abbés et Tebessa constituent les deux pôles d’échanges âpres leur jonction en renforçant bien évidemment les deux rocades, leurs ramifications et leurs pénétrantes dans les hauts plateaux et le grand Sud. Sidi-Bel-Abbès occupe de facto une place de choix dans ce réseau pour devenir relativement ce passage obligé avec l’ensemble des effets et répercussions sur son developpement. Et il appartient désormais à ses gestionnaires et à ses élus de faire preuve d’imagination et de créativité pour susciter l’investissement productif et exploiter au mieux les potentialités existantes. Dans l’agriculture, l’industrie et le tourisme, les opportunités sont diverses et nombreuses pour être saisies et exploitées à l’effet de provoquer une dynamique et de garantir une croissance. C’est là le pari à tenir par les élus et les gestionnaires de la wilaya âpres l’élan d’investissement pour l’équipement et la modernisation du pays sans doute d’une extrême singularité effectué par l’Etat et par la volonté du Président de la république dont la devise de son programme d’action a consisté en la matérialisation d’un seul objectif : Une Algérie sereine et forte. Forte par la performance de son économie grâce au savoir-faire et à l’engagement de ses operateurs. Les effets d’une crise peuvent s’assimiler à une aubaine pour enfin se débarrasser de la dépendance d’une ressource au caractère surement éphémère et compter enfin sur l’esprit de créativité de nos operateurs aujourd’hui confortés par le travail au préalable réalisé et sanctionné par l’instauration d’une infrastructure de base moderne. Disponibilité de l’eau, le premier facteur de développement, modernisation des routes, extension d’un réseau ferroviaire et autres installations et infrastructures réceptionnées, des progrès tangibles ont été accomplis… Et Sidi-Bel-Abbès n’est qu’un échantillon de l’œuvre mise en place...

-----------------//////////////////

Bientôt une nouvelle gare

Au demeurant les études sont déjà ficelées en attendant le lancement de sa construction .La future gare ferroviaire entrera en service selon le directeur des transports avec la réception du projet de la ligne à double voie électrifiée Oued Tlelat-Akid Lotfi via Sidi-Bel-Abbès l’architecture assez singularisée et si futuriste pour égayer le paysage et donner de la hauteur à la cite de la Mekkerra surtout que son site se trouve à proximité du hall principal du tramway, la future gare jouit au vu de la
maquette exposée une splendeur. Bref, une imposante infrastructure appelée à contribuer à la modernisation de la ville…

-----------------//////////////////

Des repères réhabilités

Avec ces projets structurants dont a bénéficié la wilaya de Sidi-Bel-Abbès dans le domaine des chemins de fer, des repères ont été tout bonnement réhabilités pour permettre à une population locale de renouer avec une activité jadis intense pour influer sur le cours de l’actualité locale. Deux gares ferroviaires, un centre de formation, des ateliers de montage et autres, autant de structures fonctionnaient pour employer des centaines d’ouvriers .Un courant même des cheminots était perceptible autrefois pour guider l’action publique et orienter les gestionnaires dans leur conception du développement. Des cites de cheminots ont été construites pour relever part de contribution et la force de cette masse ouvrière. Ce n’est d’ailleurs point fortuit si la première assemblée communale à l’époque coloniale fut de tendance communiste…

-----------------//////////////////

La commune de Moulay-Slissen sur rails

Zone forestière par excellence située en amont de la partie Sud de la wilaya, le passage sur son territoire d’une ligne de chemins de fer l’a propulsé au devant pour constituer une halte et permettre le transport des voyageurs et de marchandises vers les zones des hauts plateaux notamment Saida, la première destination. Moulay Slissen, cette commune rurale jadis un foyer de résistance, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, se distingue déjà par sa nouvelle gare des chemins de fer devenue le point de départ des trajets vers l’intérieur du pays. Un autre échangeur de la voie ferrée. Une nouvelle vocation donc qui va lui conférer un rôle actif dans l’animation économique de la region.
Des échanges commerciaux notamment en perspectives assurément pour faire sortir cette bourgade de sa léthargie, de diversifier son activité économique jusque là concentrée sur l’élevage et permettre à ses jeunes de s’engager dans des projets d’investissement, créateurs d’emplois et générateurs de richesses.
La mise en service récente de la ligne Moulay Slissen-Saida a donné de nouveaux reflexes et favorisé surtout des liaisons ou une communication entre les zones de cette partie de l’Algérie profonde qui mesurent l’effort fourni par l’Etat pour leur promotion et leur épanouissement.

-----------------//////////////////

Commune de Tabia
La métamorphose

Tabia, une paisible commune à vocation essentiellement agricole et distante de quelques dizaines de km du chef-lieu, sort de l’anonymat à la faveur du développement du réseau ferroviaire dont le tracé lui confère aujourd’hui un certain statut et l’érige en un échangeur pour mener au grand Sud et dans les zones de hauts plateaux. Elle fut aussi choisie auparavant compte tenu de son relief pour accueillir le barrage écrêteur devant assurer la protection de la ville de Sidi-Bel-Abess et les agglomérations riveraines contre les crues cycliques d’Oued Mekkerra. Un site d’ailleurs au paysage panoramique pouvant susciter l’investissement éventuel dans le secteur du tourisme. Au plan de la santé, la commune vient de réceptionner un nouvel hôpital en plus de la réalisation de divers équipements collectifs donnant une certaine animation à cette agglomération qui évolue désormais au rythme des horaires et des mouvements des trains de voyageurs et de marchandises. Autant d’atouts sont entre les mains de cette collectivité pour prendre un départ et assurer un développement durable à la faveur de ces projets structurants. Ces élus sont, quelque part, interpellés pour valoriser au mieux les équipements et susciter surtout l’intérêt des investisseurs potentiels dans les domaines de l’agriculture et du tourisme. Une meilleure formule pour servir la population locale et motiver sa jeunesse…







           EL MOUDJAHID

Actualités: Liste des titres