Actualités: Liste des titres      

Tlemcen vaut le détour…

2013-08-15

Plages : rush des estivants

L’événement «Tlemcen, capitale de la culture islamique», organisé en 2011 dans la cité des Zianides, a été un bon coup de publicité pour la ville.

En ce sens que des milliers de compatriotes, en particulier, ont inscrit dans leur agenda pour les vacances, Tlemcen comme destination privilégiée. Embellie, cette cité, qui compte des dizaines de sites historiques dont le plateau Lalla Setti (en plus des structures d’accueil, un complexe sportif, avec toutes les commodités, a ouvert ses portes pour la préparation d’avant-saison des équipes de l’élite), le palais Mechouar, les ruines de Mansourah, la grande Mosquée, ainsi que celle de Sidi Haloui, attire de plus en plus de visiteurs. Les grottes de Béni Add, dans la localité d’Aïn Tellout demeure un des grands sites favoris.

Il faut dire, aussi, de par sa situation géostratégique (aéroport Messali Hadj, port commercial de Ghazaouet, plages de Marsat ben M’hidi, Honaïne, Sidna Ouchaâ, Honaïne, etc.), le touriste a l’embarras du choix. Le parc hôtelier n’est pas à négliger, puisque, depuis 2011, de nouveaux établissements hauts de gamme, comme Le Renaissance (Mariott), Les Zianides et Agadir restaurés, Stambouli, entre autres, ont enrichi les infrastructures d’accueil. Les restaurants de classe et à des prix compétitifs offrent de bons services, à l’image de l’Ambiance et l’Equinoxe.

«Tlemcen reste une des curiosités, tant la promotion faite par les différentes activités qui s’y organisent. Nous avons tenté le coup et nous ne sommes pas déçus. La ville est propre, le transport intra muros est là, à toute heure, en plus, les gens sont accueillants…», témoigne une famille de Constantine.
Tlemcen vaut le détour…


Chahredine Berriah            El Watan

Actualités: Liste des titres