Actualités: Liste des titres      

Bientôt le LGV à Tlemcen qui sera l'équivalent du TGV

2013-07-10

AMAR TOU à TLEMCEN

Le TGV pour écourter les distances



Le ministre des Transports, Amar Tou, a effectué, hier, une visite de quelques heures à Tlemcen au cours de laquelle il devait s’enquérir de l’état d’avancement du premier tronçon de la ligne grande vitesse devant relier Tlemcen à Sidi Bel-Abbès avant de procéder au lancement du second tronçon de la ligne à double voies électrifiées à grande vitesse (équivalent au tgv en France) entre Tlemcen et la frontière algéro-marocaine.
Cette dernière permettra dans 48 mois à la Société nationale des transports ferroviaires d’assurer le transport de dizaines de milliers de voyageurs et une quantité importante de marchandises entre les deux localités et également le port de Ghazaouet, principal débouché maritime de la wilaya en un temps record et à une cadence de plusieurs rotations par jour.
Depuis le 15 juin, un autorail dessert le chef-lieu de wilaya à la ville de Maghnia alors qu’auparavant c’était un train observant plusieurs escales qui reliait les deux villes en presque trois heures sur une distance de seulement 60 km. Autre projet important pour lequel un investissement de 162 milliards de dinars est prévu, celui de la ligne ferroviaire entre Aïn Tellout et Tlemcen avec la construction d’un viaduc de 178 mètres de long avec une hauteur de 110 mètres.
Le ministre a donné sur place ses directives afin que tous les projets soient menés dans les délais impartis tout en veillant à la qualité de travail. Il a ajouté que l’État a mobilisé jusqu’ici d’importants moyens financiers et mobilisé des compétences avérées afin de mettre ce moyen de transport rapide et moderne à la portée de tous.
La ligne à grande vitesse (LGV) qui est en quelque sorte l’équivalent de l’autoroute Est-Ouest traversera en phase finale 24 wilayas dont Tlemcen, Aïn Témouchent et Sidi Bel-Abbès, Oran. Mostaganem, Mascara et Relizane pour les régions de l’ouest du pays. Il est à rappeler qu’un investissement de l’ordre d’environ 30 milliards de dollars sera consacré à la modernisation du secteur ferroviaire en Algérie avec comme première étape l’acquisition de locomotives neuves pouvant atteindre 220 km/heure en remplacement des trains datant de presque un demi-siècle et qui ont fait leur temps. Plusieurs sociétés étrangères dont le grand constructeur français Alstom sont intéressées par cet ambitieux programme de modernisation du rail qui va s’étendre sur plusieurs années et couvrir une bonne partie du territoire national, d’Est en Ouest et du Nord au Sud en passant par les Hauts-Plateaux. Tlemcen-Oran et Sétif-Alger sont les dessertes assurées avec des trains modernes et rapides bien que le nombre de rotations soit en dessous de la demande des usagers obligés pour certains de se rabattre sur les vieux trains encore en circulation.


B. ABDELMADJID            Liberté

Actualités: Liste des titres