Actualités: Liste des titres      

Tlemcen : l'essence de la complicité ?

2012-01-25

Tlemcen : La pénurie, un fait banal ?



Le manque de carburant sur la bande frontalière est devenu, par la force des choses et des hommes, un fait banal.





Cette pénurie dont s’est accommodée la population de l’extrême ouest n’est pas circonstancielle et ne date pas d’hier. Depuis la fermeture de la frontière avec le Maroc, en 1994, le trafic de carburant semble paradoxalement avoir gagné en intensité. Pour lutter contre ce fléau qui pénalise toute une région, les autorités de la wilaya avaient publié, dans un premier temps, un arrêté limitant l’approvisionnement en carburant à 400 DA pour les petits véhicules et à 600 DA pour les camions. Même si ce palliatif n’a donné aucun résultat probant sur le terrain, puisque la crise perdurait. L’arrêté n’étant plus en exécution, depuis quelques mois, les contrebandiers, originaires de toutes les circonscriptions du territoire national et qui seraient plus de 20 000, agissent en terrain conquis.

Pour preuve, pour l’année 2011, les éléments de la Gendarmerie nationale ont procédé à la saisie de plus d’un million de litres de carburant destinés au Maroc. Une quantité énorme, jamais saisie dans cette wilaya auparavant, selon notre source. Comment donc expliquer l’expansion de ce phénomène, si ce n’est par la complicité à tous les niveaux, à commencer par les stations-service, nombreuses dans cette partie du pays ? Comment expliquer que le carburant est introuvable dès le matin là où il devrait être et disponible dans des maisons de la bande frontalière ? Malin, parmi les citoyens étrangers à cette région ouest du pays, qui tomberait en panne…


Chahredine Berriah            EL Watan

Actualités: Liste des titres