Actualités: Liste des titres      

Le projet de dimension continentale a été attribué aux Chinois

2010-03-24

Vers la réalisation d’une école des mines à El Abed

Un important projet consistant en la réalisation d’une école des mines à El Abed, dans la wilaya de Tlemcen, sera concrétisé, a-t-on appris de source crédible. Ce projet d’école des mines, qui a été confié à une entreprise chinoise, répondra aux normes internationales avec comme objectif la formation de cadres du secteur minier. Ce projet est mitoyen de l’actuelle école des mines inaugurée en 2003 par le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, qui avait noté, alors, que «les objectifs de développement, de promotion et de modernisation du secteur des activités minières ne peuvent, évidemment, se concrétiser sans un personnel compétent dans tous les domaines et au fait des évolutions techniques et technologiques. A ce titre, la formation des travailleurs à tous les niveaux constitue un enjeu capital et un investissement créateur de richesses au niveau des entreprises des mines…» Le premier responsable du secteur avait rappelé que le redéploiement de la mine désaffectée d’El Abed, en pôle de développement de la formation pour les activités mines et carrières, vise précisément à permettre aux opérateurs du secteur d’assurer la formation de leur personnel pour lui faire acquérir et maîtriser les compétences nécessaires à l’exercice de ses activités. Selon nos sources, cette école aura un rôle très important au plan de la formation, et assurera également celle de cadres internationaux. Aujourd’hui, l’EMEA, dirigée par M. Bellal, ne cesse de relever les défis grâce à la formation de cadres, notamment de chefs de poste, de carrière et de station.

Trimestriellement, cette école forge le personnel par une formation adéquate répondant aux critères des entreprises. Pour rappel, en 2002, l’ENOF décide de la cessation et de la fermeture de l’activité de la mine d’El Abed, un complexe spécialisé dans l’extraction de minerai de zinc et de plomb à partir d’une mine souterraine. A la fin de l’année 2002, le ministère de l’Energie et des Mines émet la proposition de création d’une école des métiers de la mine sur les lieux et place de la mine d’El Abed. Le projet fut initié en janvier 2003 et inauguré quelques mois plus tard. Ainsi, l’EMEA est chargée de mener des actions de formation pour le développement des qualifications dans les métiers liés à l’activité minière ainsi que la formation professionnelle (initiale et de perfectionnement) pour des ouvriers spécialisés, ouvriers et agents hautement qualifiés, outre des agents de maîtrise et autres techniciens. Les formations sont organisées sous forme de sessions à la carte à la demande des opérateurs miniers (principalement pour l’extraction de matériaux des carrières).Par ailleurs, cette école peut organiser des stages pour les nouvelles recrues et des stages pratiques pour les universitaires (étudiants, chercheurs, etc.) Cette école est composée de plusieurs installations pédagogiques, un bloc administration et un autre de
formation pour une capacité de 100 places pédagogiques. Toutes les commodités y sont prévues, aussi bien pour les stagiaires que pour le personnel d’encadrement. Concernant la formation de boutefeux, cette dernière a été maintenue suite à une convention avec l’ONEX.

Selon des spécialistes du secteur des mines, l’EMEA intervient dans le développement des qualifications des métiers de la mine. Il s’agit d’une structure d’appui à l’ANPM et l’ANGCM pour mettre en place un système de formation approprié aux activités minières (respect de l’art minier, préservation de l’environnement, remise en état des lieux pour les ouvrages en fin d’activité, gestion et utilisation des explosifs.)


Amira Bensabeur La Tribune.


          

Actualités: Liste des titres