Actualités: Liste des titres      

L’Association des diabétiques de Sebdou interpelle les autorités sanitaires

2010-03-22

Devant une constante augmentation des diabétiques dans la région de Sebdou, qui compte actuellement environ 5 000 malades, et l’absence de siège pour l’association des diabétiques, le seul lieu de rencontre étant la maison de la culture Abdelkader Alloula de Sebdou, un énième SOS est lancé par cette association caritative pour l’octroi d’un local. Pourtant sans moyens, ladite association, présidée par Moumed Abdelaziz, ne cesse de sensibiliser les professionnels de santé et le grand public en général sur l’importance de la prévention et de la lutte contre les facteurs de risque de la maladie diabétique et qui sont représentés par l’obésité, la sédentarité, l’hyperlipidémie, l’hypertension artérielle, le stress. Bref, un mode de vie sain, une hygiène alimentaire sans tabac et une activité physique régulière demeurent les meilleures armes de prévention contre l’augmentation croissante du diabète et des facteurs de risque associés. En l’absence d’une prise en charge de la maladie et quel que soit le type de diabète que l’on porte, sa gravité est liée à la survenue de multiples complications métaboliques, cardiovasculaires et/ou dégénératives qui émaillent l’évolution, alourdissent le coût de la maladie et entraînent une morbidité et une mortalité importante, selon les responsables de cette association.Cependant, devant ce tableau dramatique, on ne peut omettre d’évoquer les problèmes rencontrés en outre par l’enfant diabétique, dont la prise en charge et le traitement laissent à désirer, ce qui retentit sur sa croissance, sa personnalité, sa scolarité et l’expose à plus ou moins brève échéance aux redoutables complications diabétiques. De plus, les problèmes spécifiques à la puberté et, plus tard, ceux liés à l’insertion socioprofessionnelle du jeune diabétique ne feront que compliquer une situation déjà précaire. Malgré toutes ces difficultés, l’association des diabétiques de Sebdou ne cesse d’interpeller les donateurs et les concernés pour une aide en vue d’une prise en charge adéquate des patients, dont un nombre important souffre de cette pandémie. «Ce qui est désolant est le manque de certains médicaments», dira son représentant, signalant que plus de la moitié des malades ne sont pas assurés. Avec ce nombre important de sujets malades du diabète, celui-ci est aujourd’hui une véritable priorité de santé publique à Sebdou pour lequel tous les acteurs doivent réagir et déployer d’énormes efforts sur le plan de la prise en charge de cette communauté diabétique. Il s’agit du rôle que doivent jouer en premier lieu les associations à caractère caritatif et surtout le secteur sanitaire de la région, avec au moins des journées de sensibilisation sur les habitudes de la vie quotidienne comme l’alimentation ou encore l’activité physique. Aujourd’hui, la maladie du diabète connaît une forte progression, non seulement dans la région de Tlemcen, mais aussi dans le monde, au point d’être qualifiée de véritable épidémie par l’Organisation mondiale de la santé.C’est donc une préoccupation majeure pour les responsables de santé publique en raison de la gravité de ses complications mais aussi de sa fréquence et de ses conséquences économiques sur la société. Cependant, devant le parcours du combattant auquel est astreint le diabétique à Sebdou pour pourvoir accéder au médicament, l’ensemble des concernés est interpellé pour aider cette frange de la population à atténuer sa douleur, surtout ceux qui ne possèdent les moyens de fournir le traitement nécessaire. Pour l’instant, cette association, qui participe grâce aux donateurs, ne cesse de s’adresser aux personnes diabétiques mais également à leurs proches, et sensibilise le grand public à travers des actions d’information, de prévention du diabète et de ses complications, d’éducation, d’organisations de conférences, d’activités physiques, en un mot il s’agit d’une solidarité qui sera renforcée dès l’acquisition d’un local pour mieux gérer la situation des malades, nombreux dans cette région de l’extrême ouest du pays.Il est à noter que les missions de cette association sont d’informer le diabétique, ses proches et le grand public sur cette maladie, sa prise en charge et sa gestion, ses complications et la prévention.
A cela s’ajoute le soutien des membres en leur donnant de l’information, en leur facilitant l’accès à des soins spécialisés, un service d’écoute conseils, l’accès à de la documentation spécialisée, des consultations individuelles et de groupe avec des professionnels de la santé, et autres activités spéciales. Et, enfin, la prévention de la maladie, sinon ses complications, en organisant notamment des dépistages.


Amira BensabeurLa Tribune


          

Actualités: Liste des titres